Notre histoire

La création de La Provençale est avant tout une aventure menée entre des passionnés de la cosmétologie, souhaitant faire le bon équilibre entre produits bio, efficacité, sensorialité et exigence.

Nous nous sommes rassemblés autour de l’huile d’olive AOC Provence pour imaginer une marque qui redonne ses lettres de noblesse au bio, tout en restant accessible.

« Moins efficaces, trop épais, pas agréables, trop chers… » Nous avons tous entendu l’un de ces a priori sur les soins bio. Notre volonté était donc de balayer les idées reçues avec une gamme de soins certifiés bio aussi exigeants que les produits conventionnels, pour ne plus avoir à faire de choix entre efficacité et naturalité.

Conçue et produites par des hommes et des femmes passionnés et engagés, La Provençale veut marcher dans la même direction que les consommateurs soucieux de remettre la nature au coeur de leur quotidien.

« Notre logo s’inspire de la gravure d’une cueilleuse provençale de Charles Edward Perugini de 1888. Nous avons fait ce choix pour rappeler que, depuis toujours, la Provence excelle dans l’art de cultiver des plantes et des fleurs aux bienfaits surprenants. »

Notre savoir-faire

Toute notre gamme contient des formules, développées et fabriquées en France, à partir de cet ingrédient aux mille vertus d’une qualité exceptionnelle : l’huile d’olive bio AOC Provence extra-vierge.

Nous avons placé notre confiance dans les mains d’hommes et femmes passionnés, producteurs et artisans, pour obtenir la meilleure huile d’olive bio possible.

Une huile d’olive, deux certifications

L'Appellation d’Origine Contrôlée Huile d’Olive de Provence

Elle implique que nos olives soient récoltées et pressées en région PACA, selon des critères très stricts. Cela concerne aussi bien l’entretien et l’irrigation de notre verger que la méthode de récolte, et la technique d’extraction de notre huile.

Notre huile d’olive est certifiée bio

Le label bio est fourni par l’institut de certification indépendant Ecocert selon des règles précises : les oliviers et leurs fruits ne doivent pas avoir subi de traitement chimique de synthèse (ni pesticide, ni fertilisant), et l’huile doit provenir intégralement de la même oliveraie. Le tout sans mélange ni raffinage, et encore moins d’ajout de conservateurs.

« Le but de ces deux certifications ? Assurer la traçabilité et la qualité optimale de nos produits, mais aussi préserver l’environnement et garantir au consommateur un produit d’excellence. »

Notre conviction

Oui, les crèmes bio peuvent avoir une réelle efficacité sur la peau, à condition qu’elles concentrent des actifs de qualité.

Oui, le bio peut être source de plaisir à travers des textures et des parfums d’origine naturelle délicats et agréables.

Oui, la production peut se faire à grande échelle de manière à rendre les prix du bio accessibles, sans oublier de valoriser la matière première et nos artisans partenaires.

Notre engagement pour un monde plus BIO

Pour aller plus loin dans nos convictions, nous nous engageons dans un partenariat avec MiiMOSA, leader du crowfunding des projets agricoles et alimentaires.

Un engagement durable pour soutenir les projets d’agriculture biologique en région Provence-Alpes-Côtes d’Azur.

 

Sophie Cucheval, directrice des opérations chez MiiMOSA revient avec nous sur le fonctionnement de cette plateforme de financement participatif unique :

Quelle est la vocation de MiiMOSA ?

Nous sommes la première plateforme de financement participatif exclusivement dédiée à l’agriculture et à l’alimentation. En plein essor du crowdfounding, il y a trois ans, Florian Breton, le fondateur -et petit fils d’agriculteur- s’est rendu compte que l’agriculture ne représentait qu’une part infime de projets. Pourtant, ce secteur a particulièrement besoin de soutien et de mise en lumière. L’alternative de financement que nous proposons est aussi une façon de partager, d’échanger et de se montrer solidaires envers des gens qui valorisent notre terroir. A ce jour, MiiMOSA a accompagné 1300 projets en France et en Belgique.

 

Concrètement, qu’apportez-vous aux agriculteurs ?

Nous accompagnons les exploitants agricoles dans leurs besoins de financement en mettant en avant leurs projets et en les aidant à communiquer dessus via notre plateforme.

Au-delà de la visibilité et du levier financier, MiiMOSA leur apporte une vraie crédibilité et leur permet bien souvent de développer leur clientèle.

 

Quelle place occupe le bio sur votre plateforme ?

Une place grandissante puisqu’il concerne 69% des projets que nous avons soutenus en 2017 contre 60% auparavant.

 

Parlez-nous de votre partenariat avec La Provençale...

La Provençale a voulu s’inscrire dans une démarche de développement durable en soutenant les projets d’agriculteurs bio ou d’agriculteurs en conversion dans le bio dans toute la région PACA. Concrètement, les porteurs de tels projets sont invités à s’inscrire sur notre plateforme MiiMOSA. Sous 48h, ils sont pris en charge par nos équipes qui les accompagnent à présenter leur démarche sur le site et à communiquer sur leur campagne (emailing, réseaux sociaux...). En 40 jours environ, les agriculteurs peuvent percevoir les fonds (si au minimum 60% de leur objectif est atteint) et avancer sur leur projet. 

En échange, les donateurs sont remerciés à travers des contreparties en nature tels que l’envoi de produits ou même une visite de l’exploitation. Et pour compléter la collecte de financement par ticipatif - 6 500 euros en moyenne - La Provençale s’engage à donner un coup de pouce supplémentaire aux projets sélectionnés en leur offrant plus de visibilité sur leur site, ainsi qu’une aide financière de plus afin de les aider à concrétiser encore mieux leurs ambitions.

 

Quelle est votre réaction face à un tel engagement ?

C’est formidable de voir des groupes cosmétiques s’investir à ce point dans la sauvegarde et le développement de l’agriculture biologique française. C’est une grande chance pour ces femmes et ces hommes passionnés, engagés sur cette voie difficile mais aussi tellement satisfaisante !

 

Qu’attendez-vous de ce partenariat ?

Nous espérons qu’un maximum de porteurs de projets pourront se lancer et que de belles initiatives locales en naîtront. La notoriété du groupe L’Oréal et sa force de communication contribueront certainement à véhiculer une image extrêmement positive de l’agriculture biologique française en général.

Alexandra, notre première ambassadrice

Pour sceller le partenariat entre La Provençale et MiiMOSA, nous soutenons Alexandra Roché-Gauquelin, oléologue et oléicultrice en conversion bio.

A Gordes, dans le Vaucluse, Alexandra cultive avec passion et patience un millier d’olivier et produit sa propre huile, en cours de certification bio.

Notre fierté ? Accompagner cette amoureuse de la nature arrivée avec beaucoup d’humilité dans l’univers agricole, qui relève le défi de désormais cultiver ses arbres et ses fruits de façon biologique.

Entre Alexandra et l’huile d’olive, cela a été plus qu’un coup de foudre, une évidence, alors qu’elle passait son été dans les Pouilles, en Italie. 

Sans avoir établi avec précision son projet final, cette mère de trois enfants à la tête d’une agence de communication parisienne se lance dans une formation en oléologie à la faculté de Montpellier.

Convaincue d’avoir trouvé sa voie, elle quitte Paris avec toute sa famille pour ouvrir la Ferme des Calis, une maison d’agritourisme où elle cultive ses oliviers de façon naturelle et respectueuse de l’environnement. Cette oléologue passionnée connaît maintenant tous les secrets de l’huile d’olive, de l’arbre à la bouteille.

Un jus aux multiples bienfaits qu’elle se plaît à surnommer « l’or vert ».

« On a découvert depuis longtemps ses bienfaits pour la santé, et également pour la beauté de la peau et des cheveux, mais je suis convaincue que l’huile d’olive a des pouvoirs encore insoupçonnés. »

Alexandra Roché-Gauquelin, Oléologue à Gordes

Sous le soleil exactement